qBittorrent, la meilleure plateforme torrent gratuite

Découvrez un client BitTorrent gratuit et multiplateforme pour télécharger et partager vos fichiers depuis n’importe où. qBittorrent est un logiciel open-source dit « libre », d’où sa gratuité. De plus, le fait d’être un projet open-source lui confère également le privilège d’être toujours mis à jour pour profiter des dernières avancées technologiques du P2P.

qBittorrent 4.2.0 | 32 Bits qBittorrent 4.2.0 | 64 Bits qBittorrent 4.2.0 | MacOS qBittorrent 4.2.0 | Linux

interface qbittorrent macos

qBittorrent : pour utiliser des torrents et télécharger sur les réseaux P2P

Compatible avec tous et gratuitement

QBittorrent est compatible avec les systèmes Microsoft Windows, MacOS, OS/2, GNU/Linux et BSD ce qui en fait le client BitTorrent multiplateforme par excellence. qBittorrent est avant tout un projet open-source, ce qui en fait un logiciel sous licence GPLv2+ qui est gratuit, modifiable et redistribuable à volonté.

Puisque qBittorrent est conçu également pour être très léger, il s’adapte parfaitement à des systèmes d’exploitation pouvant servir sur de vieux PC. qBittorrent est d’ailleurs déjà présent dans les packages originels des distributions GNU/Linux Ubuntu, Linux Mint, Fedora, Debian, openSUSE, Arch Linux, Gentoo et bien d’autres. Mais si « logiciel libre » rime bien souvent avec Linux, il faut savoir que ce logiciel de P2P peut également fonctionner sous Android, OS X, Windows, ou encore des systèmes d’exploitations comme Haiku, EcomStation ou Unix (FreeBSD par exemple).

Parce qu’avoir un client BitTorrent compatible sur tous vos appareils est essentiel.

interface qbittorrent linux

Un projet open-source français à la base

qBittorrent a été originellement développé par Christophe Dumez en Mars 2006 à l’occasion de sa thèse lorsqu’il était étudiant à l’Université de technologie de Belfort-Montbéliard. qBittorrent est de nos jours toujours en service grâce à un support technique très actif et fonctionnant d’une part grâce aux donations des nombreux généreux contributeurs, mais surtout grâce à toute l’aide apportée par des bénévoles disséminés de partout à travers le monde afin de maintenir le logiciel et sans cesse l’améliorer.

Disponible en plus de 40 langues, c’est une communauté internationale de bénévoles qui maintiennent à jour qBittorrent grâce également à vos dons qui sont à destination de ce projet open-source.

QBittorrent d’un point de vue technique

QBittorrent est programmé à l’aide du langage de programmation C++ tout en se basant sur la bibliothèque logicielle libtorrent. Libtorrent est également un projet open-source visant à aider à l’implémentation de solutions pour le protocole BitTorrent tout en proposant le support de l’IPv6 ou encore des tables de hachage distribuées DHT qui servent à trouver les « pairs » d’un réseau P2P.

Mais qBittorrent fait appel à d’autres projets open-source pour être le plus complet des clients BitTorrent :

  • Boost est une librairie développée en C++ pour apporter une prise en charge de tâches ou de structures nécessitant de l’algèbre linéaire, des générations de nombres pseudo-aléatoires, le multithreading, le traitement d’images ou encore d’expressions régulières.
  • Qttoolkit (version 4 et 5) : il s’agit d’un set d’outils applicatifs pour créer des interfaces utilisateurs graphiques (GUI : Graphical User Interfaces). Ces outils sont multiplateformes avec finalement très peu de lignes de codes à modifier pour que l’interface graphique de qBittorrent fonctionne aussi bien sur un PC Linux ou Windows que sur MacOS, Android ou des systèmes embarqués de type UNIX.

QBittorrent est le meilleur de différents projets open-source regroupés en un seul logiciel pour profiter de toutes les possibilités du P2P via le protocole BitTorrent.

Un client BitTorrent connu et reconnu

Pour envoyer et recevoir (« uploader et downloader », soit partager et télécharger) des fichiers avec d’autres utilisateurs utilisant le protocole BitTorrent, vous devrez utiliser un client BitTorrent.

Par abus de langage, il n’est pas rare d’entendre parler de réseau BitTorrent alors qu’il s’agit avant tout d’un protocole comme nous avons pu le voir précédemment, vous pouvez donc être connecté et partager via ce logiciel avec des personnes utilisant des clients BitTorrent autres que qBittorrent.

qBittorrent a su prouver qu’il restait toujours d’actualité en étant mis à jour pour supporter les dernières avancées technologiques de l’univers du partage P2P. Exemple :

Lorsque BitTorrent devint populaire et se mit à utiliser une grosse partie de bande passante de la totalité du trafic internet mondial, certains Fournisseurs d’Accès à Internet (FAI) ont décidé de mettre en place des goulots d’étranglement sur le réseau, c’est-à-dire de rendre les partages via le protocole BitTorrent plus lents.

Les principaux clients BitTorrent (dont QBittorrent) se mirent à développer des parades afin de masquer les traces de trafic via ce protocole de communication.

Citons la mise en place du PHE (Protocol Header Encrypt) et du MSE/PE (Message Stream Encryption/Protocol Encryption) qui ont rendu particulièrement difficile la détection de partages BitTorrent pour les FAI dès 2009.

Même si l’utilisation du protocole BitTorrent reste légale, les ennuis peuvent débuter dès lors que vous utilisez ce protocole pour distribuer illégalement des contenus sous copyright.

Il y a déjà eu de nombreuses controverses quant à l’utilisation des trackers BitTorrent : les métafichiers BitTorrent ne proposent en eux-mêmes aucun contenu mais ce sont bien eux qui permettent le partage des fichiers pouvant être des contenus sous copyright.

schéma peer to peer

 

Télécharger en Torrent ? Comment ça marche ?

Si l’on parlait auparavant de téléchargement de fichiers Torrents, nous retrouvons de nos jours bien plus souvent l’expression « téléchargement BitTorrent ». Ces deux termes sont pourtant bien trompeurs : un client BitTorrent tel que qBittorrent utilisera des « fichiers Torrent » ou métafichiers BitTorrent pour être plus exact.

Ces « trackers » permettent au client BitTorrent de chercher sur les différents nœuds du réseau les bouts de fichiers à télécharger pour reconstituer votre fichier final.

Un métafichier BitTorrent n’est donc pas illégal en soi mais ceux-ci permettent le plus souvent de pouvoir trouver et de télécharger films et musiques gratuitement en P2P (téléchargements illégaux quand il s’agit d’œuvres protégées).

Plusieurs juridictions continuent donc de lancer des poursuites à l’égard des sites internet qui proposent ces métafichiers BitTorrent (ces fameux trackers de Torrent).

Ainsi, lorsque l’on vous demande « tu télécharges tes films depuis quels sites internet BitTorrent ?», la réalité est que vous donnez matière à télécharger et à partager à votre client BitTorrent des fichiers le plus souvent piratés via des sites internet qui ne font que référencer les trackers  BitTorrent de sources protégées par les droits d’auteur.

Ce sont ces mêmes sites qui hébergent « des fichiers BitTorrent » qui permettent des téléchargements (partages) illégaux et qui sont visés par les différentes juridictions compétentes des différents états impliqués.

L’exemple le plus parlant et récent est celui de The Pirate Bay, un site de fichiers Torrent créé par un groupe d’informaticiens suédois qui permettait de noter comme légaux certains téléchargement tout en permettant aux ayants droits de pouvoir commenter sous le fichier quand il y avait lieu de préciser que le fichier partagé était soumis à des droits d’auteur.

Le 31 mai 2006, les serveurs de The Pirate Bay basés en Suède furent saisis par la police suédoise suite aux allégations de la toute puissante MPAA (Motion Picture Association of America). Quoi qu’il en soit, tous les trackers du site furent de nouveau opérationnels 3 jours plus tard.

Pour mieux apprécier l’ampleur des partages illégaux, une étude fut réalisée par Envisional lors du rapprochement pour fusion de NBC Universal et de Comcast de 10 000 « torrents » proposés par le site PublicBT lorsque celui-ci possédait la plupart des téléchargeurs actifs. Après avoir exclu le contenu pornographique ou non identifiable, seule une partie négligeable des torrents proposaient un contenu légal et libre de droit.

Depuis 2010 aux Etats Unis, ce sont plus de 200 000 poursuites qui ont été engagées à l’encontre de « pirates » pour infraction aux droits d’auteurs et qui utilisaient le protocole BitTorrent.

Dès 2012, la cour suprême britannique ordonna à 5 différents Fournisseurs d’Accès à Internet de bloquer les recherches pouvant être effectuées via The Pirate Bay. Si les FAI mettent en place des goulots d’étranglement sur les réseaux quand dans le même temps ils interdisent l’accès aux sites référençant les métafichiers BitTorrent, le P2P ne se porte pourtant que mieux d’années en années, ce qui semble indiquer qu’une réponse judiciaire ne soit la solution au problème de la juste rémunération des auteurs.

Est-ce que qBittorrent est sécurisé et sûr ?

Actuellement, le monde des clients BitTorrent propose un très vaste choix de solutions mais tous ne proposent pas les options pourtant très utiles voire nécessaires à un bon usage du protocole BitTorrent.

qBittorrent se veut donc être le concurrent principal de uTorrent (µTorrent) et propose à peu près les mêmes fonctionnalités. En réalité, ces 2 clients P2P possèdent les mêmes caractéristiques à l’exception faite que qBittorrent est un projet open-source international et que le logiciel propose donc le support Unicode pour être proposé dans plus de 70 langues différentes.

qBittorrent est conçu pour être très léger tout en étant extrêmement rapide ce qui en fait l’un des clients BitTorrent les plus prisés de cette industrie si particulière.

Comme (bien malheureusement) une majorité d’autres logiciels open-source, l’interface graphique de qbittorrent semble être totalement à l’abandon n’ayant pas bien évolué depuis des années, et pourtant il se cache derrière cette interface si simple et ordinaire tout plein de fonctionnalités puissantes qui en font l’un des meilleurs clients BitTorrent du moment.

Que vous soyez un fanatique du téléchargement en Torrent ou une simple personne qui souhaite partager avec ses proches des fichiers volumineux, qBittorrent possède bien toutes les fonctionnalités qui vous seront nécessaires.

qBittorrent est de toute manière un logiciel conçu pour être un logiciel open-source en comparaison à son homologue uTorrent. La chose qui ne peut que grandement vous rassurer est le fait qu’être open-source apporte bien souvent l’avantage de savoir compter sur des mises à jour dès lors que des bugs ou failles de sécurité sont découvertes, mais encore plus quand l’on sait que qBittorrent utilise déjà de base d’autres projets open-sources mise à jour également (pour la librairie logicielle « Qt toolkit » ou encore « libtorrent).

qbittorrent un client avancé de torrent

Les fonctionnalités et avantages de qBittorrent

qBittorrent a beau être un logiciel gratuit, c’est ce qui en fait pourtant toute sa puissance et la liste de ses fonctionnalités diffèrent peu des autres géants du marché qui ne se privent pas d’ajouter bon nombres de publicités envahissantes.

C’est ce que propose de manière sporadique qBittorrent afin de pouvoir continuer le support du logiciel mais surtout d’une manière non intrusive sous forme d’options. Vous pourrez donc retrouver (toujours gratuitement) les fonctionnalités et avantages suivants :

  • Il est le logiciel BitTorrent le plus similaire à uTorrent (µTorrent), ce qui permet à de nombreux utilisateurs sous Windows de mettre un pied dans l’univers des logiciels libres et gratuits (l’open-source).
  • Sa prise en charge est des plus simplifiées car le logiciel ne requiert que des connaissances basiques relevant de la navigation internet.
  • Il possède déjà en son sein (de manière optionnelle) un moteur de recherche pour aller trouver des metafichiers BitTorrent (les trackers) afin de débuter vos téléchargements.
  • Il est capable de vous prévenir régulièrement par mail de l’état de téléchargement de vos fichiers, ce qui est une fonctionnalité des plus agréables et pratiques lorsque l’on partage de très lourds fichiers au travers d’une grosse organisation en entreprise.
  • Il permet de planifier l’usage de la bande passante allouée à vos téléchargements ou partages (uploads). Concrètement, cela signifie que si vos partages de fichiers prennent trop de bande passante (« ralentissent votre connexion » réseau), vous pouvez planifier sur qBittorrent des horaires où vos téléchargements peuvent être illimités en bande passante tout comme l’inverse, ce qui est idéal pour alterner périodes de travail en journée et période creuse la nuit lorsque vous dormez.
  • Il possède déjà en son sein un outil de création de métafichiers BitTorrent : puisque qBittorrent est avant tout structurellement un logiciel de partage « légal », il est intéressant pour toute une organisation de travail de pouvoir créer les métafichiers à partager ensuite entre vos collaborateurs. Cela vous permettra donc de pouvoir partager de manière active vos contenus.
  • Il est capable d’utiliser des redirections de ports (port forwarding) afin d’éviter les goulots d’étranglement de vos box internet. L’IP filtering ajoute lui aussi une solution technique qui vous permettra de contourner les limitations de nos Fournisseurs d’Accès à Internet. Ces moyens techniques ne sont en rien illégaux puisque vous pouvez par exemple partager entre collaborateurs des documents administratifs : rien d’illégal et pourtant il se peut que votre FAI utilise des méthodes plus que discutables en tenant le rôle d’un facteur qui lirait votre courrier puis déciderait de ce qu’il vous transmettra ou non. Si les pratiques de nos FAI sont donc plus que discutables, cela n’est pas le cas de l’IP filtering et de la redirection de ports qui sont des moyens techniques légaux de contournement afin de télécharger et de partager des contenus légaux.
  • Le logiciel sait faire la correspondance entre des ports UPnP et NAT-PMP : le protocole réseau UPnP (Universal Plug and Play) permet à différents périphériques de se connecter très facilement à son réseau domestique et de communiquer de manière efficiente entre ces différents appareils pour le partage de fichiers. Le protocole NAT-PMP (NAT Port Mapping Protocol) quant à lui offre une automatisation du processus de la redirection de port afin de permettre à des machines extérieures à votre réseau privé de pouvoir s’y connecter derrière une passerelle NAT (Network Address Translation), cette passerelle sachant faire correspondre les adresses IP entre elles.
  • L’équipe technique de qBittorrent est très active et répond très rapidement aux différents bugs que peuvent reporter les utilisateurs sur le forum officiel du logiciel. En plus d’être réactive (ce qui est normal en milieu open-source), l’équipe technique est des plus agréables et sympathiques, point qu’il nous fallait préciser.
  • Puisque le projet qBittorrent est open-source (ainsi que les diverses autres projets dont profite qBittorrent) ce logiciel est l’un des plus stables et des plus sécurisés en continuant d’évoluer en fonction des nouvelles apparitions technologiques du domaine du partage en P2P.
  • Bien que son interface soit totalement épurée et puisse sembler « vide », toutes les fonctionnalités nécessaires sont bien présentes pour les utilisateurs lambda. Aller au plus simple est également l’un des gros avantages de l’interface graphique de qBittorrent. Pour les utilisateurs issus d’uTorrent, vous n’aurez aucun mal à vous y retrouver puisque l’interface graphique est parfaitement similaire.
  • Le logiciel supporte plusieurs types d’extensions BitTorrent comme le partage de métafichiers Torrent privé, le chiffrement des connexions réseaux (vos connexions seront alors cryptées et donc parfaitement protégées), le support de liens magnets et bien plus encore puisque qBittorrent est toujours au fait des nouvelles extensions Torrent à utiliser.
  • Le moteur de recherche intégré de qBittorrent permet des recherches simultanées depuis plusieurs différents sites référençant les trackers BitTorrent. C’est d’ailleurs l’une des fonctionnalités les plus intéressantes du logiciel qui le démarque de la concurrence en allant chercher de manière simultanée sur plusieurs « sites de Torrent » le fichier désiré à la manière du logiciel P2P Emule.
  • Les recherches peuvent se faire par catégories (eBook, musiques, logiciels…).
  • Le processus de téléchargement est séquentiel, ce qui revient à dire que qBittorrent propose du streaming : le téléchargement peut se faire en prenant dans l’ordre les données nécessaires à sa reconstitution, à la manière de Youtube.
  • Bénéficiez d’une prévisualisation vidéo et audio en utilisant un lecteur média installé sur votre système d’exploitation (nous vous recommandons le lecteur open-source VLC pour un maximum de compatibilité).
  • Il est possible de contrôler à distance le logiciel : via une interface web (codée en Ajax), vous pourrez « piloter » votre ordinateur ayant qBittorrent d’actif afin de contrôler à distances vos téléchargements et partages. Cela est idéal pour les personnes en déplacement ou tout simplement pour gérer depuis votre lieu de travail les partages de votre poste informatique personnel à la maison.

controle à distance de qbittorrent

  • Priorisez vos téléchargements et partages grâce à la mise en file d’attente de ceux-ci afin d’économiser votre bande passante.
  • Téléchargez automatiquement du contenu via des flux RSS : cette fonctionnalité est parfaite pour toutes celles et ceux qui souhaitent par exemple rester au courant des informations en téléchargeant automatiquement les dernières vidéos de reportages et d’émissions depuis un site proposant un flux RSS.
  • La prise en charge des tables de hachage distribuée (DHT) est supportée permettant ainsi la mise en place d’une structure de données de type « clé/valeur » où chaque donnée est associée à une clé qui sera au final redistribuée sur votre réseau d’une manière intelligente afin de répartir le stockage de données sur tout l’ensemble des nœuds du réseau et non en un seul point.
  • Profitez également de la prise en charge du peer exchange, en français « technique d’échange de pairs » (ou encore PEX en anglais pour Peer Exchange) qui en plus de l’utilisation de tables de hachage distribuées DHT et du système de partage par trackers BitTorrent, permet de découvrir de nouveaux nœuds (pairs) afin d’améliorer vos performances locales en réduisant la charge des trackers.
  • Un brouillage de protocole compatible avec Vuze (une plateforme commerciale dédiée à la vidéo) est également proposé, ce système consistant en l’utilisation du brouillage de protocole PE (Protocol Encryption), du brouillage des flux de message Message Stream Encryption (MSE) et/ou du brouillage de Protocol Header Encrypt (PHE) dont nous avons déjà parlé.
  • Vous pourrez passer également par un serveur proxy (serveur mandataire) qui aura pour fonction d’accélérer votre navigation en utilisant un système de mémoire cache et de compression de données ainsi que d’améliorer la sécurité de votre réseau local qui sera « protégé et anonyme » par ce serveur intermédiaire (tout dépend du serveur proxy employé et de vos besoins en anonymat ou sécurisation de vos connexions).
  • Vous retrouverez comme fonction très intéressante le filtrage d’adresses IP via une liste noire partagée qui est compatible avec les réseaux P2P d’eMule et de PeerGuardian afin d’éviter en amont des fichiers suspects.
  • Vous retrouverez bien d’autres fonctionnalités plus techniques puisque tout est pris en compte pour vous donner la main efficacement et simplement sur vos trackers ou liens du réseau.

Cette liste, non-exhaustive, prouve déjà la supériorité de qBittorrent vis-à-vis d’autres clients BitTorrent et fait même mieux que son grand rival commercial uTorrent. Mais d’ailleurs, si l’on mettait au banc d’essai ces deux logiciels qui semblent si similaires hormis le fait que l’un soit Open-source et l’autre sous licence commerciale, cela donnerait quoi ?

qBittorrent 4.2.0 | 32 Bits qBittorrent 4.2.0 | 64 Bits qBittorrent 4.2.0 | MacOS qBittorrent 4.2.0 | Linux