Accueil / Légalité et peer to peer

Légalité et peer to peer

Le Peer-to-Peer (P2P) : une philosophie à part entière

Le Peer-to-Peer, ou Pair-à-pair en français ou plus communément P2P, est le modèle d’échange de données informatiques par excellence puisque chaque entité du réseau peut à la fois envoyer et recevoir en étant et client et serveur, le terme pair faisant référence à un nœud du réseau, c’est-à-dire au poste informatique de l’utilisateur.

Le P2P sert donc généralement à partager des fichiers, typiquement des musiques et vidéos de films et il est intéressant de noter que si chaque internaute est un nœud du réseau, les ressources partagées sont des fichiers qui peuvent être téléchargés à haut-débit depuis plusieurs sources réseaux.

Le P2P est donc tout particulièrement efficace pour ce qui est du partage de gros volumes de données comme c’est le cas avec des vidéos en haute définition. qBittorrent par exemple profite très largement de l’asymétrie de nos connexions ADSL (Asymmetric Digital Subscriber Line) en téléchargeant à débit important tous les « bouts de fichiers » nécessaires depuis des sources à débit pourtant limité.

Le P2P est bien une histoire de partage avant toute chose puisque chaque internaute est de ce fait un nœud du réseau (un pair) qui partage ses fichiers et téléchargent ceux des autres.

Partage et coopération : un modèle gagnant

Plus il y a de nœuds disponibles et plus il y a de sources à télécharger, c’est donc bien la coopération qui fait le succès des gros réseaux P2P. Malheureusement, il y a bien souvent des utilisateurs qui ne font que télécharger sans partager en retour, mais le modèle gagnant reste bien évidemment la coopération comme ce fut le cas par exemple à l’âge d’or d’Emule dans le début des années 2000.

Profiter du partage P2P avec qBittorrent est tout ce qu’il y a de plus simple grâce à une interface native de recherche (codée en langage Python et non C++) mais si les usages d’un tel logiciel est légal dans le cadre de partages de fichiers personnels (ou professionnels), le partage devient illégal lorsqu’il s’agit d’albums de musique ou de productions cinématographiques protégés par des droits d’auteurs (les copyrights).

Est-ce illégal d’utiliser qBittorrent ?

Pour un usage légitime, par définition la réponse est non, vous n’enfreignez aucune règle ou loi. Cependant, les entreprises et sociétés qui développent des logiciels P2P sont bien souvent impliquées dans des affaires juridiques par rapport aux droits d’auteur. La technologie du partage de fichiers peut être jugée légale tant que les développeurs de qBittorrent conservent une certaine marge de manœuvre afin d’empêcher le partage de contenu sous droits d’auteur.

Plus tardivement dans l’histoire pourtant relativement récente de cette technologie qu’est le P2P, des controverses se sont développées quant à savoir si l’utilisation du P2P est bien légale vis-à-vis de la sécurité nationale : le P2P c’est également une idée « d’anonymat » dans les partages et lorsque vous téléchargez un fichier via le réseau BitTorrent (par exemple dans le cadre d’une utilisation de qBittorrent) il est impossible de connaître avec exactitude les auteurs du dit fichier ou quels sont les autres nœuds du réseau (utilisateurs) qui sont connectés au réseau au moment du partage.

Beaucoup de fantasmes ont été bien souvent véhiculés par les médias mainstream : le P2P légitime existe pourtant bel et bien et cette idée de partage pirate ne prend en compte que l’idée de conception de réseau servant à protéger des activités illégales par le biais de l’anonymat.

D’une manière générale, vous savez très bien lorsqu’un fichier est partagé légalement ou illégalement : si vous voyez la moindre mention « copyright » ou « droit d’auteur », il n’y a que très peu de chance que ce que vous téléchargiez ne soit gratuit et donc partageable sur les réseaux P2P.

Il fut estimé en 2009 que les réseaux Peer-to-Peer (dont BitTorrent) représentaient approximativement de 43% à 70% de tout le trafic internet mondial à eux seuls.

qBittorrent pour profiter du P2P via le protocole BitTorrent

Si qBittorrent est un logiciel P2P (un « client BitTorrent »), celui-ci utilise un protocole de communication P2P qui se nomme BitTorrent. Ce dernier est l’un des protocoles de transferts de fichiers en P2P le plus utilisé au monde car il permet de répondre parfaitement aux besoins de partage de fichiers lourds comme c’est le cas avec des fichiers vidéos contenant des émissions, séries TV ou films (attention aux droits d’auteur !).

Nous devons la création de ce protocole au programmeur Bram Cohen, ancien étudiant de l’université de Buffalo en 2001. Des années plus tard (en 2012), le protocole BitTorrent supportait simultanément de 15 à 25 millions d’utilisateurs quand en janvier 2012 il fut relevé un pic d’utilisation à 150 millions d’utilisateurs actifs.

3,35% de la bande passante mondiale était utilisée exclusivement au réseau BitTorrent, ce qui représente tout de même plus de la moitié des 6% de bande passante mondiale totale dédiée au partage de fichiers.